La crise ukrainienne menace l’approvisionnement de gaz vers l’Europe

Le géant russe Gazprom, principal fournisseur de gaz en Europe, a refusé, mi-septembre, d’augmenter ses livraisons de gaz vers le vieux continent. Si l’Europe était jusqu’ici un marché essentiel pour Gazprom, le conflit ukrainien a contribué à dégrader les relations entre le fournisseur russe et les clients européens.

Parallèlement, Gazprom envisage d’augmenter ses livraisons vers la Chine. En effet, un contrat signé avec la compagnie chinoise CNPC prévoit la livraison de 38 milliards de m3 de gaz par an, sur une durée de 30 ans.

Par ailleurs, jeudi 16 octobre 2014, avant son arrivée au sommet Asie-Europe à Milan (qui devait être l’occasion pour les dirigeants européens d’aborder la question de l’approvisionnement en gaz avec leur homologue russe), Vladimir Poutine a menacé de suspendre les exportations vers l’Europe faute d’accord entre la Russie et l’Ukraine.

Haut de page

aterno